57% des utilisateurs mentent

Des petits mensonges

Tout va très vite et il n’est pas étonnant que les applications de rencontres fleurissent et que les rencontres en ligne soient devenues socialement acceptables. Quelle belle mission que d’aider tout a chacun à trouver le partenaire pour leur chemin. Et comme il est judicieux de profiter de cette technologie pour trouver le meilleur et le plus harmonieux match possible ?

Vous créez votre profil et vous montrez le meilleur de vous même.  Attendez une minute, pourquoi ne pas améliorer un peu ce meilleur de vous-même ?  Vous pouvez ajouter quelques centimètres de plus à votre taille.  Vous pouvez vous faire passer pour un tout petit peu plus jeune et avoir un peu plus de succès.  « Ce n’est pas grave. »  Oh, et il y a cette photo de moi devant un bolide dans cet hôtel.
C’est une pente très glissante sur laquelle la majorité s’engagent.  Cela se produit évidemment aussi dans la vraie vie, mais c’est tellement plus facile à concevoir en ligne.

Selon Psychology Today, 57% des Américains mentent sur leur profil de rencontre. Une étude similaire d’Opinions Matters a révélé le même pourcentage de mensonges pour les utilisateurs britanniques. Comment cette promesse de trouver facilement son partenaire va-t-elle se réaliser si nous devons parcourir chaque profil pour déterminer ce qui est vrai du faux ? L’algorithme et l’intelligence artificielle utilisés sur ces sites, après les longs et absurdes formulaires, recommandent-ils des matchs prenant en compte cette réalité tordue 😂 ?

Là encore, nous ne pouvions pas laisser cela inexploré et avons discuté avec des dizaines d’utilisateurs pour comprendre l’impact des mensonges sur leur expérience. Nous avons parlé à Isabelle, une homosexuelle vivant à la campagne avec moins d’opportunités de rencontres localement. Elle a entamé une conversation avec une autre femme via une application de rencontres et a discuté quotidiennement pendant des mois, car elles avaient beaucoup en commun, avant de s’organiser pour se rencontrer dans une ville entre leurs deux maisons. Quelle déception cela a été pour elle une fois qu’elles se sont rencontrés dans la vraie vie. La femme qu’elle a rencontrée ne ressemblait en rien à sa description en ligne, sur laquelle il y avait quelques kilos en plus et des photos prises il y a au moins 10 ans. Isabelle est loin d’être un cas isolé. Ce scénario nous a été répété maintes et maintes fois.

Nous avons même interrogé des utilisateurs qui ne pouvaient pas aller au rendez-vous après avoir matché avec quelqu’un, car cela aurait révélé leurs mensonges.  Cette stratégie est de courte durée, juste assez bonne pour une courte poussée d’endorphines suivie d’un sentiment de vide inutile.  Nous avons interrogé des professionnels à succès qui craignaient d’attirer des mauvaises fréquentations et d’être perçus comme des menteurs s’ils partageaient leurs succès sur leur profil.  Nous sommes passionnément contre le mensonge, qui entraîne toujours une confusion massive.  Une perte de temps, une perte de Karma qui entrave la promesse de réussite qui était le fondement même de ce que les applications de rencontres avaient à offrir.

Nous ne voulons pas perdre notre sang froid contre les auteurs de ses faits, mais nous voulons comprendre pourquoi ils ont déformé leur réalité, espérant ainsi se démarquer de la foule.
DearReal veut éliminer la possibilité de mentir sur son application.  Nous voulons encourager nos utilisateurs à présenter la meilleure et la plus belle image d’eux-mêmes.  Nous voulons que nos utilisateurs soient satisfaits de qui ils sont et nous les encourageons à devenir meilleurs de la même manière que nous nous efforçons de nous améliorer chaque jour.

Des gros mensonges

Comme nous sommes sur le sujet du mensonge, nous ne pouvons pas éviter d’évoquer l’usurpation d’identité.  L’usurpation se produit lorsqu’un utilisateur crée un faux profil pour demander de l’argent à d’autres.  Ces escroqueries romantiques sont courantes sur les applications de rencontres gratuites où 10 % des nouveaux comptes sont faux (Marketdata Enterprise, Inc.). Les recherches antivirus de Norton montrent que les escroqueries amoureuses ont triplé depuis 2019, pour un coût estimé à 201 millions de dollars rien qu’aux États-Unis.
D’accord, c’est très sérieux, mais comme DearReal s’attaquera aux petits mensonges, nous pouvons vous assurer que ces grandes déceptions ne seront pas non plus possibles.

Plus aucun mensonge

Nous pensons que la manière dont DearReal est conçue, mettra un terme à ces mensonges tout en présentant nos utilisateurs sous leur meilleur jour. Ce ne sera pas du marketing, comme Hinge et Bumble, mais au travers de son mode de fonctionnement. Nous ne vérifions pas les photos ou les pièces d’identité comme le fait Tinder. La vérification des photos et des pièces d’identité n’empêchera pas les photos vieille de 10 ans d’apparaître sur les profils et ne vous empêchera pas de mentir sur à peu près tout le reste. La façon dont DearReal est construit est beaucoup plus fondamentale que cela.

DearReal ne rivalisera pas sur la quantité ou la vitesse d’exécution, mais nous serons beaucoup plus pertinents, efficaces et authentiques que la folle jungle actuelle. Alors, oublions ces mensonges et commençons à sortir ensemble de manière amusante, détendue et authentique.

Déposez votre e-mail ci-dessous pour être averti dès que DearReal arrive sur les store et commencez avec un avantage spécial de notre part ! Nous avons hâte de vous voir.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.